Les déficits flagrants de vos #stratégies de #contenus

le-vide

Être intelligent sur le contenu est le chemin de la réussite pour tous les professionnels du web. On ne le répètera jamais assez. Les entreprises doivent intensifier leurs efforts afin de mieux comprendre leurs besoins et ressources pour faire fonctionner leur dispositif Web.

Le contenu va devenir un problème critique si vous n’avez rien prévu car le web fait intervenir une multiplicité de registres (techno, créa, ergo, social, …), le contenu est le lien qui uni ces éléments. Si votre contenu est nul, l’ensemble sera inefficace.

La maitrise des stratégies de contenus est encore bien sous-estimée. Elle est très souvent placée bien après le design, le développement et l’UX (dans l’ordre ;-). Alors voici quelques trucs que l’on voit trop souvent … et quelques trucs que l’on ne voit pas assez.

 

Des besoins incomplets et/ou mal-analysés

Tout contenu a une posture servicielle. Un contenu c’est une offre qui répond à un besoin d’information. Partant de ce constat, il existe une technique simple : “les lecteurs modèles” (ou méthode des personas). Elle consiste à dresser le portrait de vos lecteurs/utilisateurs types : leurs caractéristiques (âge, métiers, pays, sexe, …) et leurs modes d’information (état d’esprit, habitudes, le type de contenu qu’ils adoreraient lire et le type de contenu qu’ils ne veulent absolument pas lire). C’est un peu du profiling comme dans une série policière américaine = un jeu de déduction pour déterminer le contenu le plus efficace et le plus pertinent.

Mais ce n’est pas suffisant, il vous manque une vision globale. Celle qui va adresser le tout public, en tout cas l’audience la plus large. Là, vous êtes dans un exercice de séduction. Posez-vous la question “qu’est-ce qui va me permettre de créer le premier contact ?”. Pour la technique rédaction, stricto-sensu, je vous renvoi vers ‘5 mots d’ordre‘ à potasser.

Des programmes éditoriaux durables

Faites juste et rationalisez par rapport aux ressources que vous pouvez mobiliser. C’est le discours de la méthode. Pensez réaliste, rien ne sert de courir il faut produire à point. Ne vous laissez pas emballer par de trop belles idées.

 

Une typologie de contenu sur mesure

La vidéo, le dataviz, l’infographie, bien sûr, ce sont des plus très avantageux. Les ressources limitées posent un problème et nous avons tous un problème de ressource. Il vaut mieux commencer par se mettre dans une dynamique de construction progressive et imaginer comment vous allez pouvoir améliorer vos contenus. C’est un premier palier qui peut vous conduire vers la suite.

 

Architecture du contenus

En tant que bâtisseurs du numérique, il y a quelques règles de bases. Partez des fondations, du bâtiment principal et ajoutez ensuite des annexes et extensions. Sur chaque interface, sur chaque écran, sur chaque page et sur chaque bloc, vous devez tenir compte de la hiérarchie de l’information afin que vos visiteurs puissent naviguer efficacement et comprendre quelles sont les informations les plus importantes. Ce point est d’autant plus important avec l’avènement de tendance comme le responsive design.

 

Pour finir, quelques questions à vous posez pour bien travailler le sujet :

  • Comment programmer des contenus à la fois bons pour le business et utiles pour vos lecteurs ?
  • Comment déterminer le contenu pertinent, celui qui mérite d’être rénover et celui qu’il faut oublier ?
  • De quels outils ou expertises aurez vous besoin pour piloter vos stratégies de contenus après leur lancement ?
  • Comment aller vous garantir que votre programme de contenus est durable ?
  • Comment vos contenus vont s’intégrer aux réseaux sociaux ou aux terminaux mobiles ?
  • Comment aller vous mesurer la performance de votre stratégie ?
  • Comment cette stratégie va affecter votre équipe et votre organisation ?

 

Sources :

A propos de 

Head of Digital #Builder #Manager #DigitalCommunication #DigitalMarketing #DigitalTransformation #DadOf2 #Cooking

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>