Pages uniques, futurs des sites web ?

Circulation a sens unique

C’est via un billet de l’incontournable Frédéric Cavazza que je rebondis sur le sujet : Vive les sites web à page unique ! Un billet également repris à propos de la mise en oeuvre sur les sites marchands.

Cela faisait un moment que ces nouvelles approches de construction de site m’interpellait sans jamais avoir pris le temps de la réflexion pour tenter de dégager des avantages et inconvénients. En fait depuis le concept de site web illimité d’Orange : « les bonnes choses ne devrait jamais prendre fin” en novembre 2007. Le site n’est plus en ligne mais il reste des traces ici et . Plus récemment c’est Nike avec NIKE BETTER WORLD dont les effets de paralaxe, les vertues cross-plateform (un site/url unique consultable sans perte selon les devices : smartphones, tablettes …) et les repères de navigation sont très efficaces. Un bel exemple pour Favoriser l’attention & Transformer les éléments de navigation en repères et étapes de compréhension.

Favoriser l’attention

Oui on peut faire valoir les avantages d’un chargement unique de page, le scroll Vs le clic, les facilités de référencement, etc. Mais faisons simple et plus pragmatique, même si la mécanique est intéressante, je crois que le bénéfice peut être ailleurs. Je crois que dans ce contexte d’économie de l’attention où ce qui compte c’est l’activation du récepteur les pages uniques sont une forme en devenir. Saturé en infos, en messages, en expériences, la préoccupation émergente des internautes c’est souvent de faire le tri en allant à l’essentiel, en éliminant souvent ce que l’on croit inutile. En zapping ou en picking, un contenu fragmenté en plusieurs pages à finalement moins de chance d’être vu, et donc moins de chance pour le message global d’être perçu. Le plus simplement du monde, la page unique permet un déroulé continu sans clic d’interruption. De plus, par sa richesse en contenu elle aura finalement plus de raisons de retenir l’attention.

 

Transformer les éléments de navigation en repères et étapes de compréhension

Concentrer tout ce que l’on a à dire sur une page suscite évidemment un effort d’organisation, c’est là également que les pages uniquesont des vertues intéressantes. En d’autre termes, transformer les éléments de navigation en repères de compréhension,c’est favoriser une compréhension linéaire et fluidifiée, plutôt qu’une navigation séquencée ou la consultation le mode zapping des internautes fait des ravages sur ce que l’on retient de ce que vous voulez dire. Nous sommes proche de ce que peut signifier le storytelling en installant le visiteur dans un contexte de découverte maîtrisée et dans un parcours balisé. Nous sommes également proches du bénéfices des RIA qui raccourcissent la profondeur des sites web. “The suf is the content” comme on dit outre-atlantique. La compréhension est améliorée car on limite l’effort d’appropriation des internautes quand les éléments de navigation font partie intégrante de la compréhension et ne sont plus de simples interrupteurs qui n’auront jamais aussi bien portés leur nom.

 

Oui d’accord, il va vous falloir vous muscler l’index et l’exercer au scroll à répétition et ce modèle n’est effectivement pas applicable à tous les modèles. On imagine assez facilement que les supports à vocation de vitrine ou les relais d’événements ont des intérêts assez évidents à considérer cette approche.Longue vie aux one-page-website car comme le disait je ne sais plus qui : “on n’a qu’une seule occasion de faire bonne impression”  !!! 

A propos de 

Head of Digital #Builder #Manager #DigitalCommunication #DigitalMarketing #DigitalTransformation #DadOf2 #Cooking

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>